15 Films Pour Halloween : Le Retour

15 Films Pour Halloween : Le Retour

Pour ce troisième volet spécial Halloween, j’ai choisi un thème (de débat) plus large afin de finir en beauté et dresser une liste de films incontournables, et donc pas incroyablement originaux ou inconnus, celui de la créature, du monstre. Histoire de boucler la boucle, ouverte par Slither et Feast.

J’ai choisi de ne pas parler de zombies ou de vampires. D’une, parce qu’ils nécessiteraient (et en feront peut-être l’objet, plus tard) leurs listes propres… Et de deux, parce que je pense que vu leur infatigable popularité, entre la dizaine de séries et de films qui couvrent les deux sujets actuellement, ça va peut-être commencer à bien faire. Enfin cinq, y’a pas d’cinq.

Par ailleurs je n’ai pas voulu jouer les poseurs en incluant tous les Frankenstein, Wolfman, Dracula, et autres Momie et Créature du Lagon Noir de la Universal des ’30s ou de la Hammer des ’60s – ou même le bestiaire de Roger Corman (comme son Humanoids From The Deep) – et la raison est simple. Parce que bien qu’ils soient des modèles du genre, qu’ils aient ou non mal vieilli, gagné en réputation, en valeur et en beauté ce qu’ils ont perdu en capacité à vraiment effrayer, à maintenir notre « suspension consentie de l’incrédulité », cette liste n’a pour but non pas d’établir un classement des grands classiques, mais de vous envoyer vers ceux qui selon moi, constituent le meilleur, avec le potentiel non négligeab’e de vous faire changer de fut’.

Ceci dit, je ferai mention honorable de trois films…

Frankenstein (1931)
frankenstein

Parce qu’une telle liste ne serait pas complète sans la créature de Frankenstein. Le plus célèbre monstre de l’histoire du cinéma, fait de morceaux de cadavres cousus les uns aux autres et réanimé par un savant fou. Si la version de la Hammer, The Curse of Frankenstein (Frankenstein s’est échappé!), et celle signée Kenneth Branagh avec Robert de Niro ont parfait le mythe, tout en modernisant la forme, il convient de leur préférer le chef d’oeuvre de James Whale, la performance de Boris Karloff, et le maquillage de Jack Pierce, qui en font, de loin, la plus célèbre itération du monstre.

Village Of The Damned (1960)
village-of-the-damned-original

Sans aucune raison apparente, un jour, un village anglais s’évanouit. L’espace de quelques heures, personne ne peut approcher de Midwich sans tomber inconscient. Lorsqu’ils se réveillent, chacune des femmes du village tombe mystérieusement enceinte et donne naissance à une progéniture étrange…  Basé sur le roman de John Wyndham, « The Midwich Cuckoos », ce Village des Damnés prend racine dans la science fiction, mais se déploie, à mesure de scènes de plus en plus dérangeantes et effrayantes, dans l’horreur la plus pure.

Le film de Wolf Rilla n’est peut-être pas le plus impressionnant de la liste (je vous renvoie à l’introduction) mais a néanmoins conservé un aspect creepy as f*ck, que son charme quelque peu désuet est parvenu à rendre encore plus déstabilisant. Ainsi, jamais vraiment le spectateur ne s’habitue à la présence à l’image de ces bambins aux cheveux blancs…

Gojira (1954)
godzilla_1954

Godzilla est l’un des premiers « vieux » films que j’ai vu enfant, et c’était assez difficile de ne pas voir sous ce costume en caoutchouc les tares d’un cinéma d’exploitation débrouillard et merveilleux. Voir notre « Roi des Monstres » niveler Tokyo par le vide, détruire immeubles, maisons, voitures et passants, ou plus tard, combattre Mothra, Ghidorah et même King Kong est surtout divertissant avant d’être flippant. Car à l’instar du récent remake (propre) de Gareth Evans, Godzilla est une entité titanesque autant qu’un protagoniste sympathique. Renvoyant l’homme à l’état de fourmi, terrassant le moindre obstacle, un monstre antédiluvien, lui rappelant que ses actions ont des conséquences parfois catastrophiques, tout en le sauvant de son sort, et absolvant ses fautes.

Alors bien que ce film ne soit pas aussi terrifiant que certains succédanés, tel Cloverfield ou Monsters, je ne pouvais simplement pas faire une liste des meilleurs films de monstres, et oublier le Godzilla de Ishirô Honda. Lire la suite

Related posts

« Young Adult » : les 15 films à voir (ou revoir)

« Young Adult » : les 15 films à voir (ou revoir)

Vous avez peut-être déjà entendu l’expression Young Adult (en français Jeune Adulte), mais qu’est-ce que c’est exactement ? Ces films, souvent adaptés de romans, cartonnent sur grand écran. Le principe ? S’adresser à des spectateurs trop vieux pour être encore considérés comme des...

ORANGE IS THE NEW BLACK – SAISON 4

ORANGE IS THE NEW BLACK - SAISON 4

Alors que la saison 3 est en ligne depuis une quinzaine de jours et que bon nombre de fans ont déjà terminé les 13 épisodes, la saison 4 se prépare naturellement. Le 15 avril dernier, Netflix renouvelait Orange is the New Black, la comédie pénitentiaire, sans le moindre doute. Elle aura droit...

Cinéma cet été

Cinéma cet été

Ce qui vous attend ces prochaines semaines au cinéma ! Alors que l’été arrive tranquille le milieu du 7eme art nous prévoit de nombreux films très attendus. Nous vous proposons dans cet article un aperçu de ceux qui font déjà parlé d’eux, qu’ils soient français ou américain, d’horreur ou...

Leave a comment