Danse Urbaine – Interview de la photographe Nora H.

banniere-expo-nora-e252066

 

Nora Houguenade est une photographe spécialisée dans la danse, et le spectacle. A l’occasion de son exposition Danse urbaine, elle a accepté de répondre à quelques questions pour Myprofilart!

MyProfilArt: Nora, comment es tu devenue photographe? 

Nora: La photographie a toujours été un hobby pour moi. Au collège, au lycée, j’avais un appareil photo a portée de main pour pouvoir tout capter, tout mémoriser. Mais je ne pensais pas faire de la photo mon métier. Je voulais être pédiatre! J’ai d’ailleurs fait une année de médecine à la fac Paris V Descartes. Mais je ne m’y épanouissais pas. En parallèle cette même année, j’ai réalisé un book de photos pour le plaisir dans la ville de Tanger, ville où vit ma mère et dont elle est originaire.

Ce book a connu un petit succès: en effet de fil en aiguille après avoir montré mes photos à ma famille et à quelques amis, j’ai eu l’opportunité d’exposer mon travail à l’espace Beaujon. La soir du vernissage, le regard des gens sur mes photographies a créé un déclic, et j’ai alors commencé à envisager que ce hobby pourrait devenir mon métier. »

Nora 1

Ce book sur Tanger m’a également permis d’intégrer une école de communication visuelle, l’Efet (Paris 12ème), où j’ai aimé apprendre, la technique notamment.

C’est en dernière année, alors que nous devions réaliser un book et une expo autour d’un sujet libre que j’ai choisi la danse. La danse a toujours été importante pour moi. Je danse depuis toute petite! Et pour ce projet, le danseur m’intéressait par son côté humain, encore plus que le mouvement en lui même : les moments d’échauffements, de concentration avant un spectacle, d’effort, de perspicacité et d’écoute.

Nora dble 1

MyProfilArt: A la sortie de l’école, tu t’es donc dirigée vers la photographie de danse? 

Nora: Non. J’ai travaillé sur des commandes spécifiques, pour l’Unesco, le Tanjazz (festival de Jazz à Tanger), le Crazy Horse  mais aussi pour des événements privés, j’ai réalisé des portraits. Tout autant d’événements qui m’ont permis de rencontrer des univers et des personnalités différentes. Ce métier est une source de découvertes permanente, c’est cela qui me plait! »

Et puis en début d’année, avec mon meilleur ami qui est danseur, je suis revenue vers la danse avec ce projet, « Danse urbaine ».

 Nora dble 4

MyProfilArt: Justement, peux-tu nous en dire plus sur cette exposition? 

Nora: L’idée est de mettre en scène des danseurs en extérieur afin de pouvoir confronter la grâce d’un mouvement qui reste passager et éphémère avec la matière première des rues des villes. C’est un exercice de style entre le mouvement et le fond, où le danseur s’approprie l’espace urbain. Moi, je cherche à suspendre et à figer le mouvement, mais aussi à capturer la personnalité du danseur dans cet espace.

Nora dble 2

Sur les 21 danseurs avec lesquels j’ai travaillé sur le projet, chacun a sa spécialité. Ils sont danseurs classique, contemporain, de cabaret ou encore hip-hop. Il était très important pour moi que chacun exprime qui il est à travers ces photos. C’est pourquoi j’ai tenu à instaurer un dialogue, un échange avec chacun d’entre eux. Ainsi, nous avons choisi les lieux ensemble, en fonction de l’inspiration et des envies du moment. Et puis bien sur, il n’y avait pas de directive précise lors des séances. Chacun est venu avec ses spécificités et a dansé, tout simplement. Dans la rue, les gens s’arrêtaient pour voir le spectacle qui leur était offert par les danseurs. De mon côté, j’ai capté les mouvements qui me semblaient les plus beaux et les plus intéressants.

Nora dble 3

 

MyProfilArt: Quelle est ta photo préférée dans ta série Danse urbaine? 

Nora:

nora 11

C’est celle que j’ai choisi pour l’affiche et les flyers. J’aime ses lignes fortes. Il y a le décor, et puis il y a le danseur, et son expression corporelle. Pour moi, cette photo représente la force de la danse, l’ouverture et l’envol du danseur.

 

Merci Nora! Que peut on te souhaiter pour l’avenir? 

Nora: J’aime transmettre « l’instant de vie ». Ce moment que les autres ne voient pas forcément, ce moment dans les coulisses, ce moment de concentration, de préparation de l’artiste avant de monter sur scène. Et puis j’arrive à voir le mouvement d’une manière qui m’est propre. Je veux partager cela. Dans le milieu de la danse, du spectacle, de la scène tout simplement, en espérant élargir les destinations, les rencontres et capter pleins d’autres moments de vie!

nora 12

nora 9

 

Pour découvrir Nora H. et son exposition Danse urbaine, rendez-vous à l’Espace Keller (11, rue Keller, Paris) jusqu’au 12 Novembre, le samedi de 19h à 21h30 ou sur rendez-vous.

Par ailleurs, vous pouvez suivre le travail de Nora sur son compte Facebook et sur son site.  

nora 10

 

Related posts

Histoire d’œuvres – empreinte

Histoire d’œuvres - empreinte

Dans cette historie d'œuvre, Eveline Ghironi se confie et nous parle de sa création "Empreinte Chromosomique". "Il y a quelques mois j'ai été très malade, une maladie longue et fatigante nécessitant un traitement lourd. Parallèlement à ce traitement, je me suis faite suivre par un énergéticien...

Histoire d’œuvres – l’art singulier

Histoire d’œuvres - l'art singulier

Cette nouvelle histoire d'œuvre met en lumière l'art contemporain singulier. "L'art singulier est un mouvement artistique contemporain qui regroupe un certain nombre de créateurs autodidactes ayant volontairement ou non établi une distance avec l'art officiel. Les artistes singuliers...

Histoire d’œuvres – Artway Blend

Histoire d’œuvres - Artway Blend

Pour cette nouvelle histoire d'oeuvre, Kristiana Lucas nous présente deux de ses dernières créations, exposées dans le cadre de son exposition Peintures et créations graphiques qui a eu lieu en février 2016. Les deux photomontages intitulés Artway Blend : Séduction et Artway Blend ...

1 Comment

  1. Trackback: LE PROFIL DU MOIS #2 – NORA H. , PHOTOGRAPHE - Blog MyProfilArt

Leave a comment